Le Soleil
«L'automobile ne disparaîtra pas, ça, c'est clair. Il y a des endroits où elle est à peu près incontournable, il y a des milieux qu'on ne peut pas desservir autrement. Mais il y a des endroits où l'auto n'est pas à sa place», soutient Gérard Beaudet, directeur de l'Observatoire sur la mobilité durable et professeur d'urbanisme à l'Université de Montréal.
«L'automobile ne disparaîtra pas, ça, c'est clair. Il y a des endroits où elle est à peu près incontournable, il y a des milieux qu'on ne peut pas desservir autrement. Mais il y a des endroits où l'auto n'est pas à sa place», soutient Gérard Beaudet, directeur de l'Observatoire sur la mobilité durable et professeur d'urbanisme à l'Université de Montréal.

Réduction du trafic automobile: la carotte et le bâton

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
La seule augmentation de l'offre de transport en commun, par la construction d'un tramway par exemple, ne suffit pas à faire décrocher les automobilistes. Il faut restreindre leur champ d'action pour qu'ils embarquent dans le train de la mobilité durable.