Le Soleil
Le porte-parole du Syndicat canadien de la fonction publique, Éric-Jan Zubrzycki,a répété hier que les débardeurs du port de Québec en lock-out ne laisseront pas les scabs faire leur travail.
Le porte-parole du Syndicat canadien de la fonction publique, Éric-Jan Zubrzycki,a répété hier que les débardeurs du port de Québec en lock-out ne laisseront pas les scabs faire leur travail.

Port de Québec: 17 débardeurs en colère

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Une heure à peine après avoir appris qu'ils étaient en lock-out, les débardeurs du port de Québec ne parlaient pas du tout d'argent et très peu des moyens de pression qu'ils sont prêts à exercer contre leur employeur. Les durs à cuire parlaient plutôt de leur vie sociale, de leurs responsabilités parentales et de leur santé mentale.