Le Soleil
Les deux organismes qui déposeront un mémoire à l'audience publique sur la création d'un centre d'injection supervisé dans Saint-Roch, à l'image du centre Insite, à Vancouver, ne partagent pas le même avis.
Les deux organismes qui déposeront un mémoire à l'audience publique sur la création d'un centre d'injection supervisé dans Saint-Roch, à l'image du centre Insite, à Vancouver, ne partagent pas le même avis.

Centres d'injection supervisés: entre approbation et bémols

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Des deux organismes sans but lucratif qui déposeront samedi un mémoire à l'audience publique sur la création d'un centre d'injection supervisé dans Saint-Roch, la Ligue des droits et libertés (LDL) estime que la société n'a pas le choix d'aller de l'avant alors que la Maison de Marthe, qui vient en aide aux prostituées, n'est pas convaincue de l'utilité d'un tel service.