Le Soleil
Nicole Henry s'apprête à s'injecter de la morphine achetée dans la rue au centre d'injection Insite de Vancouver.
Nicole Henry s'apprête à s'injecter de la morphine achetée dans la rue au centre d'injection Insite de Vancouver.

Centre d'injection supervisé: une étude fait état de résultats spectaculaires à Vancouver

Matthieu Boivin
Le Soleil
Alors que le débat sur l'arrivée éventuelle d'un centre d'injection supervisé dans le centre-ville de Québec défraie de plus en plus les manchettes, une étude réalisée sur la piquerie supervisée de Vancouver démontre une chute de 35 % du nombre de surdoses mortelles survenues dans les environs de cet établissement.