Le Soleil
Même un quart de siècle après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, des enfants de Biélorusssie, d'Ukraine et de Russie nés plusieurs années après le désastre sont toujours affectés par les radiations et se rendent au Québec chaque année pour un séjour de sept semaines afin de se refaire une santé.
Même un quart de siècle après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, des enfants de Biélorusssie, d'Ukraine et de Russie nés plusieurs années après le désastre sont toujours affectés par les radiations et se rendent au Québec chaque année pour un séjour de sept semaines afin de se refaire une santé.

Tchernobyl: des enfants encore contaminés 25 ans plus tard

Ian Bussières
Ian Bussières
Le Soleil
Même un quart de siècle après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, des enfants de Biélorusssie, d'Ukraine et de Russie nés plusieurs années après le désastre sont toujours affectés par les radiations et se rendent au Québec chaque année pour un séjour de sept semaines afin de se refaire une santé.