Le Soleil
Traiter un abuseur permet de réduire la récidive, et donc de limiter le nombre de victimes, plaident les experts.
Traiter un abuseur permet de réduire la récidive, et donc de limiter le nombre de victimes, plaident les experts.

Un projet pour traiter les agresseurs sexuels dort sur les tablettes

Claudette Samson
Claudette Samson
Le Soleil
Bien que le traitement des délinquants sexuels permette de réduire la récidive des deux tiers, la majorité d'entre eux n'ont accès à aucun service. Pourtant, Québec a en main depuis 2003 une proposition pour traiter les agresseurs sexuels dans chacune des régions à un coût évalué à l'époque à 5 ou 6 millions $ par année. En lieu et place, le gouvernement a choisi de construire une prison à Percé, une solution qui ne rejoint que quelques dizaines de détenus annuellement à un coût nettement plus élevé.