Le Soleil
À quelques pieds de la grotte où Robert Lepage compte aménager une salle de spectacles, des dizaines de seringues souillées et des vêtements divers jonchent le sol. Malgré les clôtures, les toxicomanes trouvent le moyen de s'y rendre.
À quelques pieds de la grotte où Robert Lepage compte aménager une salle de spectacles, des dizaines de seringues souillées et des vêtements divers jonchent le sol. Malgré les clôtures, les toxicomanes trouvent le moyen de s'y rendre.

Une piquerie à ciel ouvert sous les bretelles de Dufferin

Matthieu Boivin
Le Soleil
La piquerie à ciel ouvert que l'on trouve sous les bretelles de l'autoroute Dufferin est le parfait exemple de l'importance d'ouvrir un lieu d'injection supervisé pour les toxicomanes à Québec, estime le directeur général de Point de Repères, Mario Gagnon. C'est à quelques pieds de là que se situe la grotte dans laquelle un homme de 36 ans a trouvé la mort la semaine dernière à la suite d'une chute.