Le Soleil
Pour Carmen Laroche, présidente régionale, et Micheline Lépine, vice-présidente aux communications de la Fédération 24 des Cercles de fermières, il faut assurer la relève pour conserver les traditions.
Pour Carmen Laroche, présidente régionale, et Micheline Lépine, vice-présidente aux communications de la Fédération 24 des Cercles de fermières, il faut assurer la relève pour conserver les traditions.

Cercles de fermières: les recrues sont rares

Yves Therrien
Yves Therrien
Le Soleil
Les Cercles de fermières du Québec (CFQ) sont presque centenaires et constituent l'une des plus grandes associations féminines, sinon la plus grande au Québec. Toutefois, la relève manque dans les nombreux cercles en province, qui comptent tout de même plus de 38 000 membres.