Le Soleil
Frileux à l'idée que «la fabrique nous pellette son église», le maire de Saint-Raphaël-de-Bellechasse, Gilles Breton, prévient qu'il n'aurait d'autre choix que d'augmenter les taxes de ses concitoyens d'environ 50 $ par propriété
Frileux à l'idée que «la fabrique nous pellette son église», le maire de Saint-Raphaël-de-Bellechasse, Gilles Breton, prévient qu'il n'aurait d'autre choix que d'augmenter les taxes de ses concitoyens d'environ 50 $ par propriété

Taxe pour l'église: Saint-Raphaël divisée

Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin
Le Soleil
Les citoyens de Saint-Raphaël-de-Bellechasse sont divisés à l'idée de payer une taxe municipale pour subventionner la sauvegarde de leur église. Les élus qui avaient tenté de rester neutres dans le débat devront finalement trancher la délicate question.