Le Soleil
En conférence de presse à Québec, vendredi, Hayder Kadhim, Heidi Rathjen, Nathalie Provost et Jean-François Larrivée, parmi d'autres victimes de la fusillade de Polytechnique et du collège Dawson, ont demandé aux élus conservateurs de voter contre le projet de loi C-391 qui prévoit l'abolition du registre des armes à feu.
En conférence de presse à Québec, vendredi, Hayder Kadhim, Heidi Rathjen, Nathalie Provost et Jean-François Larrivée, parmi d'autres victimes de la fusillade de Polytechnique et du collège Dawson, ont demandé aux élus conservateurs de voter contre le projet de loi C-391 qui prévoit l'abolition du registre des armes à feu.

Vibrant plaidoyer pour le maintien du registre des armes à feu

Daphnée Dion-Viens
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil
Il est minuit moins une pour les défenseurs du registre des armes à feu. Des victimes des  fusillades de Polytechnique et du Collège Dawson étaient à Québec vendredi afin de lancer un vibrant plaidoyer pour le maintien du registre des armes d'épaule, interpellant directement les élus conservateurs de la région, qui auront à se prononcer d'ici la fin septembre.