Le Soleil

Allocation-logement: un programme d'aide «presque clandestin»

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
Avec 18 000 $ par année, Anna Bérubé, du secteur de Sainte-Foy, n'a pas droit au soutien du programme Allocation-logement du gouvernement québécois, une aide d'environ 55 $ par mois pour payer le loyer. Ses gains sont pourtant sous le seuil de la pauvreté, s'étonne la dame de 65 ans.