Le Soleil
Selon le ministère de l'Éducation, la hausse du nombre d'élèves en difficulté s'explique par l'amélioration du dépistage.
Selon le ministère de l'Éducation, la hausse du nombre d'élèves en difficulté s'explique par l'amélioration du dépistage.

Élèves en difficulté: hausse «troublante» du nombre de cas

Daphnée Dion-Viens
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil
Récemment, le premier ministre Jean Charest affirmait vouloir revoir le modèle d'intégration des élèves en difficulté dans les classes régulières, qui a fait couler beaucoup d'encre au cours des dernières années. Mais peu importe les changements qui seront apportés, un constat «troublant» s'impose: les élèves en difficulté sont toujours plus nombreux dans les écoles du Québec.