Le Soleil
«Aujourd'hui, les choses semblent s'améliorer un petit peu», analyse Alexandra Szacka, arrivée à Moscou à l'été 2006. La presse se permet certaines libertés, sans que le pouvoir contre-attaque.»
«Aujourd'hui, les choses semblent s'améliorer un petit peu», analyse Alexandra Szacka, arrivée à Moscou à l'été 2006. La presse se permet certaines libertés, sans que le pouvoir contre-attaque.»

Liberté de presse: timide dégel à Moscou

Jean-Simon Gagné
Jean-Simon Gagné
Le Soleil
Au palmarès mondial de la liberté de presse de l'organisme Reporters sans frontières, la Russie se classe au 153e rang. Sur 175 pays! Depuis l'an 2000, au moins 35 journalistes y ont été assassinés. Malgré tout, après quatre années mouvementées passées à Moscou, à titre de correspondante de Radio-Canada, Alexandra Szacka perçoit des signes de dégel. De passage à Québec, pour recevoir un prix de l'Université Laval, Mme Szacka s'est attardée sur les signes de ce timide printemps russe.