Le Soleil
«Pourquoi dans les sociétés orientales la sagesse est à 75 ou 80 ans et qu'ici, quand tu as 55 ou 60 ans, tu es prêt à être jeté aux rebuts?» demande Rosette Coté qui présentera son point de vue lundi au Musée de la civilisation lors d'une rencontre Participe Présent ayant pour thème «La retraite: un luxe à revoir?»
«Pourquoi dans les sociétés orientales la sagesse est à 75 ou 80 ans et qu'ici, quand tu as 55 ou 60 ans, tu es prêt à être jeté aux rebuts?» demande Rosette Coté qui présentera son point de vue lundi au Musée de la civilisation lors d'une rencontre Participe Présent ayant pour thème «La retraite: un luxe à revoir?»

Pour en finir avec le «tasse-toi mononcle!»

Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
Les gens de 55 ou 60 ans ont encore beaucoup à apporter à la société. Et les envoyer à la retraite d'un simple bye-bye n'est pas la solution, croit Rosette Côté, pour qui le Québec devrait sérieusement envisager une façon de garder les «jeunes vieux» présents dans la sphère publique.