Le Soleil
Le directeur général de Point de Repères espère réunir sous peu des représentants de CLSC, des infirmières, des juristes et aussi la police pour rédiger un plan de projet-pilote permettant la création d'un centre d'injection pour les usagers particulièrement à risque de maladies ou de surdose.
Le directeur général de Point de Repères espère réunir sous peu des représentants de CLSC, des infirmières, des juristes et aussi la police pour rédiger un plan de projet-pilote permettant la création d'un centre d'injection pour les usagers particulièrement à risque de maladies ou de surdose.

Un centre d'injection supervisé bientôt à Québec

Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
L'organisme Point de Repères croit plus que jamais à la possibilité de mettre sur pied un centre d'injection supervisé pour les utilisateurs de drogue intraveineuse. Et avec deux récentes décisions favorables à ce type d'établissement, l'organisme d'aide aux toxicomanes n'attendra pas la décision du ministre de la Santé pour faire avancer son projet.