Le Soleil

Les élèves ne sont pas à la hauteur, selon les profs

Daphnée Dion-Viens
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil
Sur les bancs d'école, la langue de Molière donne du fil à retordre aux élèves. La moitié des professeurs de français estiment que les élèves ne savent pas écrire convenablement et la majorité d'entre eux considèrent que les adolescents maîtrisent mal la grammaire, selon une vaste enquête réalisée dans les écoles du Québec.