Le Soleil

Tollé en Italie pour le crucifix en classe

Le Soleil
La condamnation de l'Italie par la Cour européenne des droits de l'homme, pour la présence de crucifix dans les salles de classe, a soulevé hier un tollé quasi général dans un pays fortement marqué par le catholicisme. La Cour de Strasbourg a jugé la présence de crucifix contraire au droit des parents d'éduquer leurs enfants selon leurs convictions et au droit des enfants à la liberté de religion. L'Italie va présenter un recours, contre une décision dite «idéologique». La croix - qui rappelle la crucifixion de Jésus - «ne signifie pas une adhésion au catholicisme, mais c'est un symbole de notre tradition», dit Rome.