Le Soleil

De quoi parle-t-on?

Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
Trop de gens mélangent euthanasie et arrêt des traitements, estime le secrétaire du Collège des médecins, le Dr Yves Robert. «Poser la question : êtes-vous pour ou contre l'euthanasie ne règle absolument rien. Ça ne fait que polariser le débat et les gens ne savent pas toujours de quoi ils parlent», déplore-t-il. En évoquant l'euthanasie, plusieurs pensent au suicide assisté, qui n'a rien à voir avec la réflexion actuelle, dit-il. Pas plus que les notions d'acharnement thérapeutique, d'arrêt de traitements et de traitements futiles, qui sont réglées par le Code civil du Québec. «Il dit qu'une personne a le droit de décider pour elle-même de la poursuite des traitements ou non. Ça se fait tous les jours. Et ça, ce n'est pas de l'euthanasie, point à la ligne.»