Le Soleil

Copenhague blues

Éric Moreault
Éric Moreault
Le Soleil
Il n'y aura pas de traité définitif sur les changements climatiques à Copenhague. Ce n'est pas moi, mais le grand manitou de la question à l'ONU, Yvo de Boer, qui le dit. Les nouvelles en ce sens s'accumulent ces dernières semaines, les opposants surfant sur la vague économique et la paranoïa. Avant de succomber au Copenhague blues et à la boisson, voici quelques raisons d'afficher un peu d'optimisme.