Le Soleil

Bergeron espère un ménage à trois

Vincent Brousseau-Pouliot
Vincent Brousseau-Pouliot
Le Soleil
Même si Richard Bergeron ne se réveille pas maire de Montréal ce matin, sa nouvelle popularité et sa montée dans les sondages ne sont pas sans conséquence. Dorénavant, Montréal devra vivre avec trois partis politiques municipaux, selon le chef de Projet Montréal.