Le Soleil

Faites boucherie vous-même!

Annie Morin
Annie Morin
Le Soleil
Aux États-Unis, des gourmands ne se contentent plus de faire pousser leurs carottes ou d'engraisser leurs poulets pour reprendre le contrôle de leur assiette. Le New York Times rapportait la fin de semaine dernière que des cours d'abattage se donnent maintenant dans de grandes villes comme New York et San Francisco. Des bouchers, qui peuvent revendiquer le statut de vedettes, apprennent à leurs élèves comment tuer et découper les bêtes (boeufs, cochons et poulets) qu'ils mangeront par la suite. Cette mode du «faites-le vous-même» attire surtout des partisans extrêmes de l'achat local, qui veulent savoir d'où vient leur nourriture et se donner l'impression de la mériter. Les cours, qui s'échelonnent sur plusieurs semaines et équivalent à un véritable bain de sang, peuvent facilement coûter 10 000 $.