Le Soleil

Clinton ne convainc pas Abbas

Le Soleil
Mahmoud Abbas a réaffirmé hier que le gel total de la colonisation juive était la condition à la reprise de négociations de paix israélo-palestiniennes. Le président de l'Autorité palestinienne a fait cette mise au point après avoir rencontré la chef de la diplomatie américaine, Hillary Clinton, qui s'est ensuite entretenue avec le premier ministre israélien. Un collaborateur de M. Abbas a déclaré que Mme Clinton avait demandé au dirigeant palestinien d'autoriser Israël à terminer la construction de 3000 logements dans des colonies de Cisjordanie. Cette requête constituerait un changement pour l'administration américaine, qui avait demandé à l'État hébreu d'arrêter toute construction dans les colonies pour que les négociations puissent reprendre.