Le Soleil

Chirac face à la justice

Le Soleil
Jacques Chirac devrait être le premier ex-chef d'État français à comparaître devant la justice. Il a été renvoyé hier devant le tribunal de Paris dans un dossier d'emplois fictifs. Jacques Chirac, protégé pendant 12 ans par sa fonction à la tête de l'État, puis redevenu justiciable ordinaire, sera jugé pour «détournements de fonds publics» et «abus de confiance» pour 21 emplois de complaisance présumés payés par le cabinet du maire de Paris, fonction qu'il a occupée de 1977 à 1995. Le système des «emplois fictifs», sur lequel il va devoir s'expliquer, lui permettait de rémunérer sur le budget de la mairie de Paris des «chargés de mission» qui n'y avaient en réalité aucune activité. Parmi les bénéficiaires, tous des proches de M. Chirac, on trouvait notamment le petit-fils du général de Gaulle, Jean de Gaulle.