Le Soleil

Beauport, le «parent pauvre»

Pierre-André Normandin
Pierre-André Normandin
Le Soleil
Équipe Labeaume a beau avoir fait pleuvoir les millions de dollars durant la campagne, l'arrondissement de Beauport recevra seulement pour 5,1 millions $ de nouveaux projets (contre de 23 à 53 millions $ pour les autres), selon le bilan de campagne présenté hier. «Révoltant», s'emporte le candidat indépendant Michel Bédard (Robert-Giffard). «On fait figure d'enfant pauvre! On est l'arrondissement le plus populeux et, dans le plan Labeaume, on recevrait juste 5 millions $. Il va falloir qu'on se lève pour récupérer l'argent qui nous est dû. C'est décevant.» Le candidat note l'absence de projets majeurs pour le secteur, comme du stade de soccer intérieur et de l'aréna Gilles-Tremblay. «Il va falloir monter aux barricades parce que ça confirme que les services ont diminué depuis les fusions», poursuit celui qui tente de déloger le conseiller sortant Marc Simoneau. Déçue, la conseillère sortante Carole Bégin-Giroux, qui tente de conserver son siège dans Chute Montmorency, ne s'en inquiète pas pour autant. «Je vais défendre mes projets. Je ne m'inquiète pas, je vais m'arranger pour les faire passer.»