Le Soleil

Les profs ont le moral bas

Daphnée Dion-Viens
Daphnée Dion-Viens
Le Soleil
Selon un sondage CROP réalisé par la Fédération des syndicats de l'enseignement (FSE), plus de 70 % des profs considèrent que leur profession est dévalorisée, tant au primaire qu'au secondaire. Environ 500 enseignants ont participé à cette enquête. Parmi eux, 78 % considèrent que le niveau de stress dans leur travail est plus important que dans d'autres professions comparables. Lorsqu'on leur demande ce qu'ils trouvent le plus difficile au boulot, 50 % répondent les autres tâches que l'enseignement. Au fil des ans, d'autres tâches se sont ajoutées à l'horaire des enseignants, comme l'organisation de portes ouvertes et de collectes de fonds, ou encore la participation à différents comités de l'école, souligne la FSE.