Le Soleil

Honduras : Micheletti plie

Le Soleil
Le gouvernement putschiste de Roberto Micheletti a accepté hier que la question du retour au pouvoir au Honduras du président déchu Manuel Zelaya soit posée au Congrès, a annoncé un de ses représentants. Les pourparlers entre les deux camps rivaux avaient achoppé la semaine dernière sur le refus de Micheletti d'un vote au Congrès, comme Zelaya le demandait. Un vote du Congrès en faveur du rétablissement de Zelaya à la présidence ouvrirait tout naturellement la voie à l'approbation de l'accord proposé en juillet par le médiateur, le président costaricien Oscar Arias. Ces déclarations surviennent alors que les deux parties ont repris le dialogue hier matin.