Le Soleil

»Chaque citoyen doit être responsable»

Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
Au moment où commence la plus grande campagne de vaccination de l'histoire du Québec, le virus de la grippe A (H1N1) frappe à nos portes, dans une deuxième vague qui arrive plus tôt que prévu. Le vaccin est là, mais son utilité et les modalités de la vaccination soulèvent encore questions et scepticisme. Aux premières loges de cette crise, le ministre de la Santé du Québec, Yves Bolduc, admet que la pandémie est «un grand défi» de santé publique, mais aussi de communication. Mais le Québec est prêt, assure-t-il. Le Soleil a rencontré le ministre qui répond aux critiques, plaide plus que jamais pour la vaccination et se fait philosophe devant le mouvement antivaccin avec lequel il faut bien apprendre à vivre.