Le Soleil
L'agent Patrice Gagnon a pris congé de son métier de policier pour aider à chercher les victimes de la guerre du Kosovo.
L'agent Patrice Gagnon a pris congé de son métier de policier pour aider à chercher les victimes de la guerre du Kosovo.

Un policier de Québec fouille les charniers du Kosovo

Matthieu Boivin
Le Soleil
Une dizaine d'années après la fin de la guerre du Kosovo, qui a causé la mort de plusieurs milliers de personnes, dont une majorité de Kosovars d'origine albanaise, les autorités de cet État et certaines organisations internationales tentent toujours de retrouver et d'identifier les victimes civiles de ce conflit. Parmi les artisans de cette tâche colossale, on trouve un policier de la Ville de Québec, le constable Patrice Gagnon, qui a consacré plusieurs années de sa vie à cette enquête d'envergure et qui con­tinue de le faire encore en 2009.