Le Soleil
Pour Ghislain Leblond, qui est atteint d'une maladie neurodégénérative et musculaire, demander la mort n'est pas seulement un droit, c'est aussi un devoir.
Pour Ghislain Leblond, qui est atteint d'une maladie neurodégénérative et musculaire, demander la mort n'est pas seulement un droit, c'est aussi un devoir.

Pour le droit de choisir sa fin

Valérie Gaudreau
Valérie Gaudreau
Rédactrice en chef
L'homme a le regard doux, la voix paisible. Mais le langage est parfois cru. «Je ne veux pas mourir accroché dans un garde-robe.» Cloué à un fauteuil roulant par une maladie neurodégénérative et musculaire, Ghislain Leblond a un seul souhait: pouvoir décider lui-même d'avoir recours à de l'aide pour mourir le jour où il deviendra «prisonnier de son corps».