Le Soleil
Deux fois par année, la Fondation Gilles-Kègle s'occupe d'offrir des funérailles aux personnes délaissées. En mai dernier, elle en a enterré 13 au cimetière La Sou­ve­nance, à Sainte-Foy.
Deux fois par année, la Fondation Gilles-Kègle s'occupe d'offrir des funérailles aux personnes délaissées. En mai dernier, elle en a enterré 13 au cimetière La Sou­ve­nance, à Sainte-Foy.

Corps non réclamés: le long séjour à la morgue de M. Lasnier

Frédéric Denoncourt
Frédéric Denoncourt
Le Soleil
Chaque année au Québec, des corps de gens décédés ne sont pas réclamés par leur famille. Ces dépouilles mortelles prennent soit le chemin de fosses communes, de laboratoires scientifiques ou, grâce à des fondations comme celle de Gilles Kègle à Québec, du cimetière. En août, le cas d'un homme de 78 ans mort dans l'isolement est venu rappeler l'existence d'un phénomène qui ne semble pas en voie de se résorber.