Le Soleil
La pire chose à faire est de se taire de peur d'être identifié comme un employé pleurnicheur et d'être le prochain licencié.
La pire chose à faire est de se taire de peur d'être identifié comme un employé pleurnicheur et d'être le prochain licencié.

Compressions en milieu de travail: guide de survie pour les rescapés

Lauren La Rose
La Presse Canadienne
Vous avez réussi à éviter le couperet et vous avez survécu à la dernière ronde de mises à pied dans votre entreprise? Vous pensez que vous pouvez enfin souffler un peu? Pas si vite.