Le Soleil
La population iranienne ne met pas en cause le régime de la république islamique. Ce qu'elle remet en cause, c'est la tricherie, croit Charlotte Karagueuzian, chercheuse invitée à la Chaire Raoul-Dandurand.
La population iranienne ne met pas en cause le régime de la république islamique. Ce qu'elle remet en cause, c'est la tricherie, croit Charlotte Karagueuzian, chercheuse invitée à la Chaire Raoul-Dandurand.

La fracture iranienne

Baptiste Ricard-Châtelain
Baptiste Ricard-Châtelain
Le Soleil
L'Iran monopolise les manchettes internationales, mais il peut être difficile d'y voir clair dans le capharnaüm exposé dans les médias. Charlotte Karagueuzian, doctorante à l'École des hautes études en sciences sociales de Paris et chercheuse invitée à la Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques de l'UQAM, nous éclaire.