Le Soleil
Cette année, la Saint-Vincent-de-Paul s'est présentée sous le nom de «Comptoir d'entraide» dans une école de la commission scolaire des Premières-Seigneuries, où elle recueille des denrées pour les plus démunis.
Cette année, la Saint-Vincent-de-Paul s'est présentée sous le nom de «Comptoir d'entraide» dans une école de la commission scolaire des Premières-Seigneuries, où elle recueille des denrées pour les plus démunis.

Taisez ce «saint» qu'on ne saurait voir dans les écoles

Louise Lemieux
Louise Lemieux
Le Soleil
Recueillir de la nourriture pour les démunis dans les écoles, c'est bien. Mais sous le nom de la Saint-Vincent-de-Paul? Trop risqué. Nom trop catholique pour des écoles dans lesquelles on enseigne pour la première année le cours d'éthique et de culture religieuse. Et les concerts de Noël dans les églises... Sont-ils trop religieux pour y emmener les écoliers? Une école s'est posé la question.