Le Soleil
Depuis l'entente de janvier 2008 sur la gratuité des services d'avortement dans les cliniques médicales, celles-ci ont vu leur temps d'attente passer de zéro à deux semaines, une grande différence pour les femmes, déplore le Conseil du statut de la femme.
Depuis l'entente de janvier 2008 sur la gratuité des services d'avortement dans les cliniques médicales, celles-ci ont vu leur temps d'attente passer de zéro à deux semaines, une grande différence pour les femmes, déplore le Conseil du statut de la femme.

Droit à l'avortement: un accès de plus en plus fragile

Claudette Samson
Claudette Samson
Le Soleil
Il n'y a pas que les projets de loi fédéraux qui puissent menacer le droit à l'avortement. D'ores et déjà, l'accès en est fragilisé au Québec, alors que l'État se déleste de plus en plus de cette responsabilité au profit du privé. Une tendance qui inquiète au plus haut point le Conseil du statut de la femme (CSF).